Pourquoi le marketing est un élément dans la mise en conformité RGPD ?

Depuis sa mise en vigueur, le RGPD a apporté d’importants changements dans de nombreux secteurs professionnels. Certains secteurs, comme le marketing, sont plus concernés que d’autres. En effet, la nouvelle règlementation sur la protection des données oblige tous les marketeurs à revoir leurs pratiques habituelles. En fait, il n’est pas faux de dire que le marketing constitue un élément principal dans la mise en conformité avec le RGPD. Découvrez pourquoi !

Un état de fait : les marketeurs gèrent constamment des données personnelles

Avant le RGPD, le souci principal des services marketing était d’adapter la stratégie de communication de l’entreprise avec les nouveaux modes de consommation et aux nouvelles méthodes de communication.

Après la mise en place du RGPD, outre la performance, la confidentialité des données traitées devient un élément qu’il est impératif de prendre en considération avant même la conception d’une stratégie marketing. La raison ? Au sein d’une entreprise, ce sont les marketeurs qui gèrent le plus de données personnelles (clients, prospects, fournisseurs…) afin d’établir une stratégie qui génèrera plus de demandes.

Certains experts vont même jusqu’à dire que « gérer des données personnelles est une seconde nature chez les marketeurs ». Corolaire : le rôle du marketeur dans la protection des données client n’est pas à prendre à la légère.

Département marketing : celui qui concentre la quasi-totalité des données traitées par l’entreprise

Pour les besoins de ses missions (augmenter la présence de l’entreprise sur différents canaux de communication, identifier et anticiper les besoins des consommateurs, développer une stratégie commerciale efficace…), les départements marketing sont souvent en possession des données clients et des données prospects de l’entreprise.

Ces données sont généralement stockées dans des outils de marketing automation et dans le Cloud. La procédure d’intégration demande souvent l’aval des départements informatiques afin de respecter les exigences de sécurité acceptées par l’entreprise. Les directions marketing sont de plus en plus conscientes de l’importance d’un système de sécurité offrant une meilleure protection des données et sont également plus informées du cadre légal relatif à leur utilisation ; bien que l’on déplore que beaucoup d’entreprise ne soient pas encore conformes au RGPD.

Service marketing : là où les risques de fuites sont importants

Mais tous les membres d’un service marketing ne gèrent pas les données personnelles. Ainsi, certains marketeurs travaillant en filiale peuvent parfois avoir des stratégies de génération de la demande, certes efficace, mais non conformes à la nouvelle règlementation sur la protection des données.

Le cas le plus courant est ce nouveau salarié qui apporte les fichiers clients de son ancien employeur afin de démarrer une nouvelle campagne. La mise en place d’un processus interne aux normes permet d’éviter ce genre de situation. Toutefois, dans la vie réelle, de telles pratiques sont courantes au sein des entreprises.

Tout cela illustre le fait que le RGPD doit passer par une sensibilisation de tous les collaborateurs, surtout ceux affectés à des missions en lien direct avec le traitement des données. Cette sensibilisation portera sur les enjeux de la nouvelle règlementation, les bonnes pratiques à adopter et les sanctions auxquelles l’entreprise s’expose en cas de non-conformité.

Les marketeurs : acteur majeur de la mise en conformité

En contact permanent avec des données personnelles, les marketeurs devraient donner l’exemple en matière de traitement des données. En fait, les marketeurs devraient être « les champions de la protection et de la gestion des données ».

Des données bien protégées ne signifient pas seulement une conformité le RGPD, cela signifie aussi qu’il y a peu de risque pour que les données de l’entreprise tombent entre les mains de la concurrence. Dans une certaine mesure, la mise en place d’un système de protection des données efficace constitue un gage de performance.

Mais pour devenir « l’acteur majeur de la mise en conformité » au sein de l’entreprise, les marketeurs doivent travailler de concert avec les équipes informatiques et juridiques. Le but sera pour eux de comprendre les subtilités de la règlementation sur la protection des données et ses incidences sur la manière de faire du marketing.

Ils vont également travailler avec le DPO bien entendu en amont de tous projet dans le cadre du Privacy by design.